20150616_211703

Je vous ai vu

En cohortes les uns après les autres

Passant devant mes yeux endormis

Visage après visage

Corps après corps

Nus parfois parfois nus

Toujours silhouettes incomplètes

Comme dont on ne sait quelle brume descendus

Ou bien peut être

Prisonniers d'une lointaine obscurité

Surgissant

 

Et vos regards à l'intérieur de moi        

Plaqués à la face de mes yeux             

20150616_211517

Captifs en cet improbable amnios

Obsédante litanie de mes nuits en apnée

 

Je rêve de vous

De vous tous sans ordre ni préséance

Comme unis en ce curieux mélange

Chacun rejouant sa partition

Tantôt sensuelle sexuellement torride

Et j'entrevoie mes mains démultipliées

Posées sur tant et tant de peaux

Caressantes

 

Et dans l'absurdité de mon rêve

Mes mains se souviennent

Du lisse du rugueux du parfumé

                                                           

Je vous contemple à demi voix      

20150616_211908

Du plus loin que je vois

Et mes lèvres entr'ouvertes

Comme les ailes d'un papillon  

Vont viennent se posent et s'envolent

Goûtant à chacun de vos baisers

Etat d'ivresse indicible

A l'heure inconnue de vous sentir en moi

Tous longtemps en une seule fois

 

Je vous ai vu

Au long cours de mon rêve

En une nuit - ultime trêve-

Avant de m'enfoncer en abîme

En cohortes les uns après les autres

Passer à porté de mon souffle

Me saisir m'étreindre et sans détours

Me faire - belle multitude- l'Amour

Vous étiez chaque âge de mon existence

Beaux toujours en mon souvenir charmant

Tous enlacés contre moi vivante présence

Interminable procession d'innombrables Amants

 

Je vous dois ce que je suis

Vous qui un jour m'avez eu

Si peu pourtant...que je vous ai vu   

                                                             

20150616_211914

                                                                                                                       ERWAN